Au Mexique : explorer le Chiapas

Le Chiapas est la région du Mexique à la frontière avec le Guatemala, au sud du pays. On y compte un peu plus de 4 millions d’habitants, donc quasiment un quart « d’indigènes ».

C’est une région superbe, offrant mille possibilités de voyages : entre sites archéologiques connus et ceux enfouis dans la jungle, cascades bleu turquoise et grottes de chauve-souris, lacs de montagne, villages magiques semblant hors du temps, plantations de café sur les flancs d’un volcan… C’est sans conteste ma région préférée du Mexique, elle est riche et encore relativement préservée du tourisme de masse – profitez-en !

J’y suis allée deux fois, et j’ai rassemblé sur cette carte les endroits que j’ai pu visiter et dont je vous parle ci-dessous :

~ SAN CRISTOBAL DE LAS CASAS ~

Centre culturel de l’Etat, San Cristobal de las Casas est une ville coloniale dans laquelle il est très agréable de rester quelques jours tant il y a de choses à faire. Les balades dans la ville et sur les collines alentours sont incontournables, et on n’a pas assez de ses deux mains pour compter les bons restaurants (on y trouve même une pâtisserie française qui sert des vrais Paris-Brest !) et on peut y voir chaque soir une pièce de théâtre basée sur une portion de l’histoire de la région (Teatro Daniel Zebadua). Si vous passez par San Cristobal, je vous recommande vraiment de passer dans la journée acheter vos billets pour le soir, le spectacle est très vivant et change chaque année, et permet de mettre en perspective tout ce que vous visiterez ou aurez déjà visité.

Mes adresses préférées :

  • « Oh La La » pour les pâtisseries françaises
  • « Cacao Nativa » pour le très bon chocolat
  • « Frontera Artisan Food & Coffee » pour prendre le goûter / café dans une très jolie cour intérieure
  • « Carajillo Café » pour boire du bon café du Chiapas, et en ramener chez soi
  • « Trattoria Italiana » pour les excellentes pâtes fraîches
  • « El Punto » pour les meilleures pizzas de la ville (et il y a de la concurrence !)
  • « La Lupe » pour boire des margaritas dans un cadre très animé

DCIM103GOPRO

 

~ PALENQUE ~

Palenque est sans conteste l’un des plus beaux sites archéologiques du pays, et le monde entier a l’air de le savoir au vu des foules qui s’y précipitent chaque jour ! Allez-y tôt le matin pour essayer d’éviter les foules, mais aussi la chaleur de la journée. Prendre un guide pour la visite est très utile, vu la richesse du site.

2013-01-05 20.24.41.jpg

 

~ YAXCHILAN et BONAMPAK ~

Ces deux sites étant très proches l’un de l’autre, et très éloignés du reste, ils se visitent généralement ensemble / sur la même journée. Ces deux sites mayas, à la frontière avec le Guatemala, sont toutefois très différents : à Bonampak vous verrez de très belles peintures murales, tandis qu’à Yaxchilan vous arriverez sur le site après un voyage en barque sur le fleuve frontalier, vous débarquant dans la jungle au milieu des singes et de toute la faune imaginable – sensation assez incroyable !

Les deux sites sont très bien préservés, et permettent une approche très différente de ce qu’on peut avoir sur des sites très balisés comme Palenque ou Chichen Itza, c’est donc très complémentaire de les visiter et pas du tout rébarbatif.

2015-04-03 15.10.46.jpg

 

~ AGUA AZUL et MISOL HA ~

Ces deux cascades se visitent généralement en même temps, et c’est un des tours es plus populaires proposé par les agences à San Cristobal. Ils sont proches l’un de l’autre, situés sur la route reliant Palenque à San Cristobal. Bien que ces sites soient très beaux, ils souffrent malheureusement du tourisme de masse (pendant la semaine sainte c’est à peu près aussi dense qu’un métro parisien en heure de pointe) ce qui rend leur visite un peu moins géniale qu’elle pourrait l’être, mais si vous allez à Palenque, visitez ces deux sites ! La route est longue et dangereuse (beaucoup de virages en montagne, peu de visibilité, problèmes de braquage assez récurrents) donc prévoyez cela dans votre itinéraire afin de ne surtout pas rouler de nuit sur cette portion (c’est d’ailleurs martelé par l’ambassade aux touristes).

DCIM103GOPRO

 

~ EL CHIFLON ~

Les cascades El Chiflon sont sans aucun doute mon endroit coup de coeur du Chiapas. Je vous recommande vivement de dormir sur place, dans les cabañas qui sont sur le site même : arrivez la veille au soir avec de quoi pique niquer (zéro option pour dîner à des kilomètres à la ronde) puis profitez d’une nuit au son de la rivière qui passe à côté des cabañas. Le matin, vous serez les premiers sur le site et pourrez donc partir à l’exploration du lieu avant que la chaleur ne devienne étouffante : faites la balade jusqu’en haut, je vous promets que la vue vaut le coup ! En redescendant, vous pourrez élire le lieu de votre choix pour y faire la baignade bien méritée après l’effort (la « rando » reste relativement simple, la plupart des gens sont en tongs et transportent des glacières pleines, alors pas besoin de sortir l’équipement full quechua cette fois-ci). Prévoyez cependant de l’eau, ou achetez en dans l’un des petits points de vente en route. Sur place, il y a un petit restaurant à l’entrée du parc, ensuite ce ne sont que des points de vente boissons et chips.

2015-04-07 13.36.39.jpg

~ SAN JUAN CHAMULA et ZINACANTAN ~

Je recommande vivement de visiter ces deux lieux, meme si je suis assez mitigée sur la forme. La première fois que je suis allée à Chamula c’était sans guide, un lundi, le village était assez désert et l’église aussi – pas les conditions idéales pour comprendre ce qui s’y trame. La seconde fois j’y suis allée par le biais d’un tour, qui nous emmenait aussi dans le village de Zinacantan pour que nous puissions voir une « vraie » maison typique de cette région du Chiapas,  et cette fois ci j’ai vu Chamula un dimanche, avec dans l’église beaucoup de croyants en habits traditionnels. Durant ce tour nous nous sommes senties plusieurs fois mal à l’aise, ayant l’impression d’être intrusives dans l’intimité des gens, leur vie quotidienne et leur foi. Alors autant je trouve cette expérience marquante et je la recommande, autant je déconseille de la faire par le biais d’un tour, la plupart ayant malheureusement une approche un peu « allez y regardez  les prier ! ». Zinacantan n’a pas d’intérêt en soi, sauf si voulez visiter une maison faussement typique aménagée pour les touristes… Allez à Chamula, si possible un dimanche, rentrez dans l’église et regardez ce qui s’y passe, les rites sont parmi les plus étranges que je connaisse et les habits traditionnels sont superbes – faites vous discrets et laissez vous porter par l’ambiance, tant que vous ne gênez pas les gens qui prient vous serez les bienvenus. Les photos sont interdites à l’intérieur et n’essayez même pas d’en faire discrètement ! Vous pouvez cependant faire des photos de l’extérieur, l’église a une très belle façade (photo ci-dessous).

DCIM103GOPRO

 

~ CAÑON DEL SUMIDERO et CHIAPA DE CORZO ~

Je vous recommande de visiter ces deux endroits sur une journée, depuis San Cristobal. Le cañon del Sumidero se visite en barque, la visite dure plusieurs heures et pour ma part nous avons eu à la fois très chaud et très froid, donc prévoyez chapeau, crème solaire mais aussi petit pull ! Le canyon est très impressionnant, c’est l’un des sites touristiques les plus célèbres de la région – et donc l’un des plus visités aussi, vous ne serez pas seuls. C’est un incontournable de la région, ne le ratez sous aucun prétexte !

Chiapa de Corzo est le Pueblo Magico qui se situe entre le canyon et San Cristobal, l’unique intérêt du village réside dans sa place principale (photo d’illustration de cet article) qui est d’une architecture très originale, vraiment très fine et de toute beauté. Si vous allez au canyon, ne manquez pas d’y passer !

2016-03-22 14.30.42

 

~ LAGOS DE MONTEBELLO ~

Alors malheureusement pour ma part, j’y suis allée deux fois mais j’ai eu deux fois la poisse : il a toujours fait super moche. La première fois nous y sommes allés 2-3 jours, avec dans l’idée de faire quelques randonnées, du kayak et autres activités nécessitant un minimum de beau temps, et au final il pleuvait des cordes sans discontinuer donc nous avons changé notre programme et poussé la route jusqu’à La Nubes, dont je vous parlerai juste après. La seconde fois j’y suis allée avec un tour (très mal) organisé ; le tour était couplé aux cascades El Chiflon, mais ne laissait que très peu de temps pour faire les lacs donc non seulement il pleuvait, mais en plus on les visitait au pas de course, certains fermant avant notre arrivée. Je vous recommande donc définitivement de ne PAS faire ce tour qui joint El Chilfon aux Lagos de Montebello, mais plutôt de louer une voiture pour pouvoir visiter à votre rythme et sans pression. Notez que pour la plupart des lacs il faut payer un petit droit d’entrée. Nous avions dormi à l’hôtl / campement « Eco Tziscao » que je vous recommande vivement, les chalets sont très mignons et propres, ils font aussi restaurant et ont du wifi. Par ailleurs, comme ils font aussi camping il y a souvent une bonne ambiance le soir, vous pourrez rencontrer des gens d’un peu partout… Nous avions rencontré deux américains en route pour le Guatemala et un couple d’anglais visitant le Mexique en vélo ! Être sur place vous permettra aussi de profiter des lieux dès le matin, avant l’arrivée des cars de touristes, donc vraiment faites le. Maintenant, d’après mon expérience météorologique, je vous recommande surtout de prévoir un plan B, mais aussi suffisamment de temps pour ces éventuels aléas : ne prévoyez pas juste une journée là-bas ce serait trop bête, il y a des randonnées incroyabes à y faire.

2015-04-08 14.08.18.jpg

 

~ LAS NUBES ~

Comme indiqué dans la section sur les Lagos de Montebello, Las Nubes a été notre plan de repli quand nous avons du faire face à plusieurs jours de gros mauvais temps. Nous avons donc décidé de nous aventurer un peu plus à l’est, là où les cars de touristes de vont pas (heureusement pour nous et malheureusement pour eux !) : Las Nubes ! Cette série de cascades n’est pas encore très connue, probablement parce qu’elle est assez éloignée de San Cristobal qui reste le centre névralgique du tourisme au Chiapas. Et pourtant… Las Nubes n’a rien à envie à Agua Azul ni au Chiflon, elle offre de superbes balades au bord des chutes et des baignades en eaux turquoises… Allez-y ! Il y a même la possibilité de dormir sur place dans des cabañas, si vous voulez y passer un peu plus de temps. Par exemple, nous n’avons pas eu le temps de descendre voir de plus près la zone qui est sur la photo ci-dessous, et on voyait des gens s’y baigner… Allez-y !

DCIM103GOPRO

 

~ VOLCAN TACANA ~

La première fois que je suis allée au Chiapas, nous faisions un roadtrip partant de Villahermosa et finissant à Tapachula. Une des expéditions inratables depuis Tapachula est le Volcan Tacana, à la frontière avec le Guatemala, sur lequel vous pourrez voir des kilomètres de plantations de café en vous y baladant. L’ascension est possible mais longue, nous avons pour notre part uniquement fait une bonne balade sur les flancs du volcan, sous une chaleur de plomb ! Dans cette région vous pourrez rencontrer beaucoup de producteurs de café, vous pourrez même visiter dans leurs locaux comment ils passent de la cueillette au sachet de café moulu – et en rapporter à la maison. Cette zone n’est pas du tout touristique, et vous donne donc l’opportunité de vous immerger dans le Chiapas où les bus ne vont pas… Encore un avantage de louer une voiture !

2015-04-10 09.41.35

 

~BARRA ZACAPULCO et RESERVA DE LA BIOSFERA LA ENCRUCIJADA ~

En son sud, le Chiapas est bordé par l’océan Pacifique et offre des kilomètres de littoral, qui demeurent assez difficiles d’accès et qui restent donc relativement bien préservées. La réserve de la Biosfera Encrucijada est énorme et je n’ai pu en voi qu’un petit morceau, mais si vous êtes plutôt fan de mangroves je vous conseille d’y jeter un coup d’oeil ! Nous avions pour notre part décidé de terminer le voyage sur la plage de Barra Zacapulco (qui n’a donc aucun rapport avec Acapulco) et nous avons donc garé notre voiture dans un mini-embarcadère afin de traverser la mangrove sur une petite barque (munis de notre glacière bien garnie et d’une tente) pour rejoindre la plage. Le sable est noir, l’océan très agité, mais il y a un petit restaurant de plage et des douches/sanitaires, tout est donc prévu pour que les gens puissent camper. Nous avions la plage pour nous tous seuls, nous avons donc pu terminer notre voyager face au Pacifique en mangeant crevettes et poissons fraîchement pêchés et en buvant quelques Pacifico – pas le pire endroit du monde ! Si vous avez prévu de voyager jusqu’à Tapachula, c’est sympa de se prévoir une petite escale plage ici, mais n’y allez pas exprès pour ça.

 

Je vous laisse avec la vidéo que j’avais faite suite à mon premier voyage au Chiapas, dans lequel vous pourrez voir la plupart des endroits mentionnés dans cet article :

Publicités