Au Mexique : explorer le Oaxaca

L’État de Oaxaca (prononcez « oiraca ») est le cinquième plus grand état du pays, et fait trois fois la taille de la Belgique ! C’est un État qui offre une impressionnante variété de paysages et de climats, mais surtout une des gastronomies les plus réputées du pays. La vie culturelle y est très riche, tant durant les festivals qui s’y déroulent (par exemple, les Guelaguetza) que pendant le reste de l’année. J’ai voyagé plusieurs fois dans cet État, que ce soit à la ville de Oaxaca ou sur les superbes plages de la côte… Je vous présente ci-dessous ce que je vous recommande de visiter dans cet État ! Attention cependant, tout ne peut pas se faire en un week-end, pour rejoindre la côte depuis la ville, ou le contraire, il faut emprunter une route de montagne assez dengereuse et très longue (entre 7 et 14 heures de trajet)… Ou alors prendre un petit avion, Aerotucan relie la ville de Oaxaca à Huatulco et Puerto Escondido pour environ 80 euros par personne.

 

LA VILLE DE OAXACA ET SES ENVIRONS

 

MONTE ALBAN

Monte Alban est le site archéologique le plus célèbre dans les environs de Oaxaca (il se situe à seulement 10km de la ville), et est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1987. Il aurait été fondé par les olmèques, mais a connu son apogée lors de la période zapotèque entre 200 et 600 après JC. Je vous recommande vraiment de visiter ce site si vous êtes dans la région, en y allant tôt le matin (le site est ouvert de 8h à 17h) afin d’arriver dans les foules et d’avoir le site uniquement pour vous !

SANTA MARÍA DE TULE

Célèbre pour son arbre (Árbol del Tule), cette petite ville se situe à une dizaine de kilomètres à l’est de la ville de Oaxaca, sur la route du Mitla. Ce fameux arbre est un cyprès de Montezuma, il mesure 41 mètres et a une circonférence de 42 mètres… Certains disent que c’est l’arbre le plus large du monde, avec un diamètre de 14,4 mètres ! Son âge précis demeure inconnu, il est estimé entre 1200 et 3000 ans. Il est l’attraction principale de cette petite ville, il est cependant très agréable de s’y promener notamment un dimanche, pour profiter des marchés et de l’animation de la ville.

HIERVE EL AGUA

Sans conteste un de mes sites favoris du Mexique, la vue est si belle qu’on y a passé quelques heures… Y étant allées très tôt (vers 8h du matin) nous étions presque seules sur le site, et avons pu profiter du site avant que tous les bus de tourisme n’arrivent. Cet endroit est absolument magique, c’est absolument immanquable si vous allez à la ville de Oaxaca ! Compter une bonne heure de trajet depuis le centre, sur la fin les routes sont de terre dans des villages mais tout est relativement bien indiqué, vous trouverez sans souci.

SAN MARTÍN TILCAJETE

Un de mes gros coups de coeurs au Mexique en ce qui concerne l’artisanat est le village de San Martín Tilcajete, qui est situé à une vingtaine de kilomètres au sud de la ville. Plusieurs villages aux abords de Oaxaca sont célèbres pour leur artisanat d’alebrijes, ces sculptures en bois d’animaux réels ou fantastiques, peintes à la main de couleurs très vives. Ces petits animaux sont de toutes tailles (de quelques centimètres à plusieurs mètres) et son entièrements faites à la main. En allant dans ce petit village, vous aurez l’occasion de rencontrer les artisans, qui seront ravis de vous montrer leur travail si vous vous y intéressez un peu. En général, l’entreprise est familiale et le savoir-faire se transmet de génération en génération, depuis la taille du bois de copal jusqu’à la peinture minutieuse et détaillée.

 

LA VILLE DE OAXACA

C’est une très grande ville, de style colonial et vraiment très agréable comme point central car vous pouvez y dormir et rayonner depuis la ville vers les différents points d’intérêt. Beaucoup de marchés plus ou moins traditionnels permettent de faire ses emplettes, j’avais cependant été un peu déçue car rien de bien différent de ce qu’on peut trouver sur les marchés de la ville de Mexico comme la Ciudadela par exemple. Pour tout ce qui est marchés, je vous recommande vraiment les points évoqués précédemment, dans de plus petites villes vous trouverez soit de la meilleure qualité, soit la même chose mais à prix plus bas. Les inratables de l’artisanat oaxaqueño sont les blouses brodées et les sacs en « scoubidou » que vous verrez sur les différent marchés.

LA CÔTE DU OAXACA

La côte regorge de superbes plages, encore épargnées par le tourisme de masse du fait de son accessibilité toute relative. Depuis Mexico City, les avions peuvent vous emmener aux aéroports de Huatulco et de Puerto Escondido, depuis la ville de Oaxaca c’est la compagnie Aerotucan qui opère quelques vols depuis et vers ces deux mêmes villes. Une fois dans un de ces aéroports, je vous recommande de louer une voiture pour pouvoir vous rendre entre ces deux villes, car on y trouve Mazunte et San Agustinillo, deux petites villes de plage d’un charme inégalable. Pour aller d’une ville à l’autre, vous pouvez si vous n’avez pas de voiture utiliser les pick-ups aménagés qui passent assez régulièrement dans ces villes et qui coûtent une dizaine de pesos (prix variant en fonction du trajet). Très peu de distributeurs de banques sur la côte, et ils sont régulièrement vides alors ne partez pas sans liquide car la plupart des établissement n’acceptent pas les paiements par carte bancaire.

MAZUNTE

Ne ratez surtout pas la petite balade à Punta Cometa en fin de journée pour aller y voir le coucher du soleil sur la plage, incroyable ! N’oubliez pas non plus l’anti-moustique et une source d’éclairage pour rentrer ensuite, car une fois la nuit tombée les moustiques sont de la partie et cette mini-randonnée n’est évidemment pas éclairée. La plage de Mazunte est par ailleurs très belle, les vagues assez violentes donc la baignade doit se faire en toute prudence ! Plusieurs options d’hôtels et de restaurants, de manière générale tous de bonne qualité. En ville, vous pourrez acheter des lotions artisanales de très bonne qualité pour à peu près tout, mais surtout des lotions post-coups de soleil, qui marchent très bien !

SAN AGUSTINILLO

A San Agustinillo, vous pourrez prendre des cours de surf grâce au club monté par un français que vous trouverez en plein milieu de la ville (la ville étant en réalité une rue), puis partir en excursion sur une demi-journée pour aller voir tortues et dauphins, et faire un peu de snorkeling (demandez Efren à un commerçant ou dans votre hôtel, très sympa et très sérieux je vous le recommande les yeux fermés). Allez ensuite dîner à Un Secreto, un restaurant méditerranéen absolument délicieux qui ne désemplit jamais !

ZIPOLITE

Plage nudiste et très fréquentée de la côte, je n’avais personnellement pas succombé au charme de Zipolite… Mais il est nécessaire de la mentionner car on y trouve un hôtel-restaurant qui ne s’oublie pas, El Alquimista. Je vous conseille d’aller y déjeuner ou y dîner, et d’y profiter de ce superbe lieu plein de charme en mangeant un délicieux repas.

BAHÍA DE LA LUNA

Les trois villes mentionnées ci-dessus sont très proches les unes des autres, et à distance égale de Huatulco et de Puerto Escondido, ce qui n’est pas le cas de Bahía de la Luna. Cette plage (qui comme vous pouvez le voir sur la photo n’est pas franchement bondée) est plus proche de Huatulco, et est absolument parfaite pour un week-end plage-baignade-snorkeling sans rien faire d’autre !

img_7887

Publicités

Une réflexion au sujet de « Au Mexique : explorer le Oaxaca »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s