Au Pérou : le monastère Santa Catalina à Arequipa

Nous sommes maintenant à Arequipa, dans le sud du Pérou, et nous partons visiter le monastère de Santa Catalina. Construit en 1579 grâce au financement d’une riche veuve espagnole, il est aujourd’hui l’un des moments les plus célèbres du Pérou. C’est une véritable ville dans la ville, avec de nombreuses ruelles aux noms de villes espagnoles, différentes cloîtres et salles communes mais aussi cellules privatives.

Durant quatre siècles, jusqu’à 170 religieuses y vivaient, avec leurs servantes (esclaves) à l’époque où cela était autorisé. Ce monastère était un des plus prisés du pays, seules les familles très riches (souvent des colons espagnols) pouvaient payer la dot demandée lorsque leur cadette prononçait ses vœux. Aujourd’hui, 14 bonnes y vivent encore, dans un nouveau bâtiment attenant à l’ancien.

Nous avons la chance de trouver une adorable guide péruvienne parlant un français parfait (elle a étudié un an à la catho de Lille !). Nous commençons la visite par les parloirs, où les religieuses pouvaient converser une heure par mois avec leur fille, toujours sous l’œil (et l’oreille…) attentif d’une autre religieuse… Seule la mère supérieure avait le droit à des conversations privées.

Nous traversons ensuite la patio du silence, où des murs d’un bel orange entourent un laurier rose en fleurs :

Nous arrivons alors dans le cloître des novices, contenant six cellules dans lesquelles les jeunes filles vivaient pendant un à quatre an avant de prononcer leurs vœux. Elles n’avaient le droit de sortir de leur cellule que pour leurs cours, le reste du temps elles devaient rester dedans, porte fermée et fenêtre ouverte, pour que la mère supérieure puisse surveiller leurs activités.

Prochaine étape : l’incroyable cloître des orangers. Le bleu profond sur les murs donne une dimension d’un autre monde à cet endroit…

Nous continuons notre visite en passant par le petit jardin contenant aujourd’hui un café restaurant :

On se balade sans se lasser dans ce dédale de rues pavées et de murs colorés, découvrant un lavoir fait d’anciennes jarres coupées en deux, et d’un beau jardin.

À chaque coin de rue, on découvre de nouveaux endroits de toute beauté, on pourrait y passer des journées entières !

Le jour tombe et le monastère prend de nouvelles couleurs, éclairé par des lanternes et par les braises dans les feux de cuisine. Le ciel sans nuage laisse quelques étoiles apparaître au dessus de nos têtes, on en est maintenant convaincues : ce monastère est probablement l’une des plus belles choses données à voir par le Pérou.

  • Entrée 40 Bs
  • Visite guidée 20 Bs par guide pour un petit groupe
  • Ouvert tous les jours de 8h à 17h, jusqu’à 20h les mardi et jeudi
Publicités

3 réflexions au sujet de « Au Pérou : le monastère Santa Catalina à Arequipa »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s