Au Pérou : le Machu Picchu et la Vallée Sacrée 

Bienvenue à Cusco ! Ce symbole du Pérou et de l’histoire Inca est un point de passage presque obligatoire pour tous les touristes au Pérou, on y vient pour visiter la vallée sacrée qui s’étend sur des kilomètres à la ronde, mais aussi et surtout… le Machu Picchu !

Première journée

Nous arrivons aux aurores à Cusco après un bus de nuit depuis Arequipa, nous dirigeons vers notre hostel où nous petit déjeunons puis nous installons. Nous partons alors en ville, découvrons des rues très animées et surtout très jolies ! Le soleil nous régale d’une jolie matinée, nous allons acheter notre « boleto turístico » permettant l’entrée sur la plupart des sites de la vallée sacrée. Nous commençons par la visite du musée de l’histoire régionale, dans une jolie bâtisse. Rien de spectaculaire à l’intérieur, si ce n’est la tenue traditionnelle de notre guide :

Après avoir déjeuné nous partons en direction du site de Saqsaywaman (on n’arrivait pas à retenir le nom jusqu’à ce qu’on nous donne une astuce… dire « sexy woman » !). Le site est sur les hauteurs de Cusco et pour y accéder nous avons choisi d’utiliser nos jambes plutôt qu’un taxi… C’était pas évident avec la fatigue et l’altitude ! Arrivées en haut, nous découvrons un très beau site et surtout de superbes points de vue sur la ville. Sur le site nous découvrons des alpacas… et surtout un bébé alpaca !

Le temps commence à se gâter alors nous rentrons vers la ville, en passant par le très joli quartier de San Blas qui abrite des belles boutiques d’artisanat et pas mal de restaurants cafés européens – bio – à la mode… Nous nous baladons un moment dans ce quartier, puis décidons de nous diriger vers le marché de San Pedro. On flâne entre les stands d’artisanats, assiste à une réunion du syndicat des vendeurs de légumes (mais pas de fruits, on n’a pas tout compris…) et achetons de quoi nous préparer un dîner et des sandwiches pour demain.

Deuxième journée

En début de matinée nous prenons un taxi partagé en direction de Maras, il nous dépose à une intersection où nous prenons un autre taxi partagé pour nous emmener sur les sites de Moray et des salineras de Maras. Nous commençons par Moray, un site Inca d’une grande beauté, autrefois utilisé comme lieu de culture expérimental : les différents étages permettent de créer une différence de température de 15 degrés entre le haut et le bas, ce qui permettait de cultiver des plantes très différentes mais surtout d’acclimater certaines espèces à la région. Les Incas utilisaient principalement ce site pour cette dernière raison.

Après s’être promenées autour de ces cirques agricoles, nous remontons dans notre taxi qui nous emmène alors aux salineras de Maras. Cette énorme saline artificielle est composée de quelques 8000 bassins d’eau naturellement salée, permettant de produire d’énormes quantités de sel. Environ 400 familles s’en occupent, nous voyons quelques personnes travailler sur le site. L’ensemble est spectaculaire, nous ne nous attendions pas à quelque chose d’aussi grand !

Miracle de la vie, Nelly n’est pas tombée dans l’eau salée !

Nous déjeunons sur place puis partons à pied en bas de la vallée, pendant une grosse heure nous marchons jusqu’à atteindre la route allant à Ollantaytambo où nous allons passer la nuit. Rapidement, un colectivo arrive (un petit van qui a une trajectoire définie mais qui s’arrête quand les passagers le veulent, pour monter ou descendre), il est déjà plein alors nous voyageons debout, à la locale ! Nous arrivons alors au petit village d’Ollantaytambo vers 16-17h, nous nous posons sur la place principale pour un café et un gâteau – du vrai bon café et un délicieux gâteau, c’était inespéré ! Nous allons ensuite découvrir notre hostel, a quelques pas de la place principale. Nous nous posons un peu, le wifi étant excellent j’en profite pour mettre à jour le blog puis nous partons dîner, comme les poules car demain le réveil sera matinal…

Troisième journée

Nous prenons le train de 6h40 en direction d’Aguas Calientes, le « village du Machu Picchu ». 

Comme souvent au Pérou, nous nous attendions à un village en terre battue avec trois pèlerins, et comme toujours nous arrivons dans une vraie ville avec plein de gens et plein de restaurants et plein de boutiques… Il y a même une boulangerie française, c’est dire ! Nous nous mettons en route vers le Machu Picchu, à pieds. On est les seules, tout le monde prend le bus, on se demande si c’est vraiment si dur… Et oui c’est dur mais ça va, on monte les quelques 1700 marches sous une chaleur tropicale, en croisant quelques personnes qui elles sont sur le chemin du retour. Arrivées en haut c’est la cohue, énormément de touristes (et encore, on est en basse saison !). On trouve un guide, puis un autre, attendons que le groupe se forme, négocions un bon prix… et entrons dans le site ! Rapidement nous découvrons la splendeur du Machu Picchu, les mots ne sont pas suffisants pour décrire ce que l’on ressent en découvrant ça…

On visite le site avec notre guide Paul qui nous raconte plein de choses, en nous disant cependant que comme on n’a aucun document sur le site, en réalité on ne sait pas grand chose… Beaucoup d’historiens et se scientifiques s’y intéressent, on a beaucoup de théories, mais peu de « preuves ». Alors, on imagine. Le site est incroyablement bien conservé, sa localisation isolée l’ayant bien préservé. Nous déambulons en écoutant Paul, prenons quelques photos… et luttons contre une hypoglycémie féroce, il est bientôt 15h et notre dernier repas remonte à ce matin 7h dans le train ! Il est interdit de manger sur le site alors on prend notre mal en patience, mangeant quelques bonbons. Une fois la visite terminée, la pluie commence à augmenter, on va se mettre à l’abri dans un des deux cafés à l’entrée du site, où l’on en profite pour déjeuner.

Une fois la pluie calmée, nous retournons sur le site (le billet permet deux entrées) pour faire quelques photos, et la lumière de l’après midi est incroyable !

Nous repartons ensuite en direction d’Aguas Calientes, a pieds. Nous sommes d’abord suivies par deux, puis trois, puis quatre chiens qui descendent avec nous toute la route… À la fin, nous arrivons au village avec 6 chiens !

Nous sommes en avance pour le train alors décidons d’aller tester cette fameuse boulangerie française… Rien de phénoménal mais c’est relativement bon marché par rapport aux prix de la ville alors cela peut être une bonne option pour manger ! Nous prenons un café et un dessert, puis l’heure tourne et nous nous dirigeons vers la gare de trains car nous devons y être une demi heure avant notre train, qui part à 19h. La salle d’attente est bondée, notre train arrive on se dirige vers notre wagon et la… La dame nous dit que nous ne sommes pas sur sa liste, elle parle dans un talkie walkie a son collègue puis nous annonce finalement que nous avons été surclassées – on n’en revient pas ! On se dirige alors, vêtues de nos plus belles polaires et chaussures de marche, vers le wagon « Alpha » de la première classe. Deux serveurs nous y attendent, nous installent côte à côte dans un carré juste pour nous, nous découvrons le menu…

Et la soirée commence ! Un dîner gastronomique péruvien délicieux, inattendu, qui vient conclure la journée de rêve que nous venons de vivre. Après un carpaccio de truite fumée, nous dégustons des asperges et courgettes sautées avec une purée de pommes de terre et une sauce aux champignons. Le tout arrosé d’un bon Malbec argentin… Pour terminer, une mousse au chocolat et à la praline, et enfin une bonne tisane de grand mère ! Le tout servi dans de la jolie vaisselle péruvienne. Les soubresauts du train rendent l’instant assez comique car les assiettes et couverts menacent de tomber à chaque instant. Arrivées à Ollantaytambo, on voudrait rester la pour toujours, mais c’est bien dans un dortoir de 8 personnes que nous allons passer la nuit…

Quatrième journée

Après avoir petit déjeuné à l’hostel nous partons visiter les ruines d’Ollantaytambo, qui surplombent la ville. Nous montons les marches qui nous semblent beaucoup trop nombreuses, et nous nous promenons sur ce site qui ne fut jamais achevé… Mais qui garde tout de même un certain charme !

Nous partons alors en direction de Pisac. Nous prenons d’abord un colectivo en direction d’Urubamba, surchargé comme d’habitude… Arrivées à Urubamba on monte dans un bus vide, un chauffeur de taxi vient nous proposer de nous emmener à Pisac pour à peine plus, alors on accepte. Et on a bien eu raison, on tombe sur le chauffeur de taxi le plus sympathique du monde ! Il nous décrit tout ce que nous voyons, nous propose de goûter à la chicha, une boisson locale, en nous arrêtant dans un petit restaurant connu des locaux. On accepte, et nous retrouvons dans un superbe petit jardin, où un petit papy nous fait goûter sa chicha amarilla (jaune) et sa chicha roja (rouge, c’est en réalité de la jaune avec des fruits rouges dedans pour adoucir le goût).

Nous arrivons alors à Pisac, et allons découvrir le marché artisanal, très touristique et très grand, on fait quelques achats puis allons déjeuner dans la ville. Nous partons alors visiter le site de Pisac, sous un temps orageux… Le site est très grand, on n’a pas le temps de tout voir mais assez pour profiter des belles vues offertes par les hauteurs :

Le site ferme, on rentre alors à Pisac où nous attrapons à la volée un car qui va vers Cusco. Vous vous en doutez, il est bondé, on voyage debout dans l’allée centrale et on essaye de ne pas s’écrouler sur les mamys péruviennes assises lorsqu’à chaque virage on est challengées sur notre équilibre ! On arrive à Cusco vers 20h, et rentrons directement à notre hostel où nous dînons nos restes (miam miam).

Cinquième et dernière journée

Aujourd’hui, c’est repos… et marchés artisanaux ! La météo capricieuse nous prévoit une grosse tempête, mais quand même quelques rayons de soleil. Nous nous promenons dans le grand centre artisanal et dans les boutiques alentours, faisons nos courses souvenirs et flânons jusque dans le centre où nous prenons un café en terrasse. Bref, pas le gros stress cette journée… L’après midi est du même acabit, nous terminons la soirée à l’hôtel à faire nos bagages car demain nous prenons l’avion, puis un bus, en direction d’un petit paradis…

Des bonnes adresses ? YES !

  • Cusco : Paccha pour un menu déjeuner à 15 Soles dans un cadre sympa, El Buffet Francés pour un café-croissant comme en France ou une raclette avec du fromage andin, le Mercado San Pedro pour faire ses courses de fruits-légumes
  • Ollantaytambo : la Esquina pour un café-goûter en terrasse, Hearts Café toute la journée pour des repas abordables et délicieux
  • Pisac : Ulrike pour un menu déjeuner à 25 Soles dans un super cadre et de la nourriture saine et savoureuse
  • Cusco et Pisac : certaines petites boutiques vendent de très beaux objets (qui restent à des prix corrects) de l’artiste péruvien Gustavo Salas Palomino. A Pisac, « Toro Wasi » et à Cusco, dans la petite rue « Cuesta de San Blas », en descendant la rue c’est sur le côté droit mais j’ai oublié le nom…

En pratique :

  • Le boleto turístico general donne accès à 14 sites-musées-monuments, coûte 130 Soles et est valable 10 jours. Des billets partiels existent, donnant accès à un nombre limité de sites pendant seulement deux jours, au prix réduit de 70 Soles
  • L’entrée du Machu Picchu doit s’acheter en avance sur le site officiel, on doit présenter à l’entrée le billet imprimé avec la carte ayant servi au paiement et les passeports des visiteurs. Pour l’Inca Trek, réserver 3-4 mois à l’avance, compter dans les 400 euros. Pour le Salkantay Trek, pas besoin de réserver très en avance (quelques jours suffisent), compter dans les 300 euros. Pour le train, deux compagnies : Peru Rail et Inca Rail, prestations similaires mais les prix peuvent varier, à réserver en avance par leurs sites internet, compter environ 120 US$ l’aller retour depuis Ollantaytambo jusqu’au Machu Picchu. Depuis la gare de train, à pieds compter environ 1h30 de marche (grosse montée, 1700+ marches) ou 30 minutes de bus pour environ 15 US$ le trajet simple. Visite guidée du Machu Picchu environ 25 Soles par personne, négociable à 20 Soles en fonction des guides (pour anglais ou espagnol, en français apparemment c’est plus cher).
Publicités

Une réflexion au sujet de « Au Pérou : le Machu Picchu et la Vallée Sacrée  »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s