Au Pérou : Paracas et les Islas Ballestas

A quelques heures de route au sud de Lima on trouve la paisible Paracas, installée au bord de l’océan Pacifique. C’est le point de chute des voyageurs souhaitant explorer ses environs, en particulier la réserve nationale et les îles Ballestas, et nous y avons posé nos gros sacs à dos pour deux nuits.

Nous commençons tranquillement, par un après midi livre-transat au bord de la piscine de notre hostel… Plutôt cool ! On profite de cet après midi pour organiser notre journée du lendemain, durant laquelle nous voulons visiter d’abord les îles Ballestas (qu’on surnomme les Galapagos du pauvre…) puis partir explorer en VTT la réserve nationale de Paracas.

Le lendemain, nous partons à 8h avec d’autres personnes de l’hostel pour rejoindre le port touristique de Paracas d’où part notre excursion (et toutes les autres). Nous embarquons alors pour 1h30 de bateau, qui vont nous conduire jusqu’aux fameuses Islas Ballestas, où nous attend une faune phénoménale… Pélicans, manchots de Humboldt, lions de mer, et plein d’oiseaux dont j’ai oublié le nom ! Petit florilège en photos :

Après être passées en ville acheter des sandwiches pour pique niquer dans la réserve, nous récupérons nos vélos et partons en direction de la réserve. Il est deja 11h, il fait grand soleil mais « heureusement » il y a beaucoup de vent. Ça nous rafraîchit, mais on l’a de face pendant tout l’aller, cela ne nous rend pas la tâche aisée ! On prévoit de faire un circuit d’une trentaine de kilomètres, sur lequel on nous annonce des grosses montées…

Heureusement, pas mal d’arrêts « points de vue » et surtout des paysages spectaculaires tout le long de notre petite expédition. Peu d’autres vélos, un peu plus de vans et bus de touristes mais cela reste raisonnable, on peut réellement profiter des lieux. 

Nous arrivons à un premier point de vue (après une montée horrible), l’architecture est étonnamment vraiment bien pensée, les jeux d’ombres donnent beaucoup de charme à l’endroit ! Et la vue au bout du chemin n’est pas mal non plus…

Plus loin, c’est une plage de sable rouge que nous découvrons, offrant les falaises à perte de vue. Un lieu réellement magique !

Nous continuons notre circuit, on commence à avoir sacrément mal aux fasses et aux cuisses, on n’est pas mécontentes de rentrer en milieu d’après midi à l’hostel et de pouvoir profiter un peu de la piscine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s